Segment de marché collectivités et domaines publics

Dans le cas des collectivités, comme les mairies, les collectivités territoriales, leurs services techniques,… la recharge des VE et VHR revient à la recharge des véhicules des salariés et des véhicules de service. Pour y répondre il faut revenir à la recharge des salariés en entreprise et à celle des véhicules de flotte.

La recharge sur le domaine public telle que nous la connaissons avec les départements, les régions et les métropoles doit se continuer et s’étoffer avec le nombre croissant de véhicules. TEMLAB ne se positionne pas sur ces matériels de recharge qui sont au nombre de 2 types très différents, la recharge rapide et au-delà à partir de 50 kW en DC et la recharge accélérée en 22 kW avec des bornes doubles avec des trappes (pour protéger l’accès aux prises).

TEMLAB veut s’attaquer dans ce segment et répondre à la recharge des usagers et des concitoyens « locaux » qui ne peuvent pas se recharger ni en entreprise et ni au domicile.

TEMLAB retient 2 usages qui sont non traités jusqu’à présent, et qui va pouvoir l’être avec les concepts MANY, MULTI et MIXY :

  • La recharge en journée dans les centres villes des « petites et moyennes villes » aux rues souvent trop étroites pour accueillir des bornes standard trop volumineuses. C’est ici que les usagers n’ont pas de garage et que leur véhicule stationne dans la rue.
  • La recharge la nuit avec les mêmes raisons (sans garage)

La seule différence entre la recharge le jour et la nuit réside seulement dans la capacité à venir se débrancher et à sortir son véhicules de sa place de stationnement le jour à contrario de la nuit où le véhicules reste en moyenne 12h sur sa place.

Tout cela n’exclut pas non plus le résident de rester stationné plusieurs heures même le jour et que la facilité pour lui, est bien de pouvoir resté branché sans gêner le service de recharge.

Dans cet univers urbain étroit, recharger les véhicules peut s’étudier avec l’existence des TPC de très petite taille. Ceci est également vrai dans beaucoup de grandes villes où les trottoirs sont trop étroits.

La recharge mutualisée et partagée MANY va être la réponse pour les arrêts de longue durée en journée et la nuit alors que la recharge mutualisée multipoints MULTI va permettre la recharge sur des arrêts de 2 à 3 h par l’usager (recharge à proximité de son domicile). Pour certaines communes désirant un premier équipement, la recharge partagée et multipoints MIXY répond aux 2 usages.

Ces moyens de recharge doivent être installés et réservés aux usagers locaux pour permettre l’essor du VE à tous.

TEMLAB propose un usage simple et facilement accessible où il n’est pas nécessaire de copier le modèle de la recharge en domaine public : bornes communicantes avec opérateur et facturation.

La collectivité met un service gratuit en facial, et l’usager aura ou non un forfait mensuel à payer à la commune. Il suffit seulement d’avoir un badge pour lancer et arrêter la charge qui fonctionne sur tous les points de charge ; le badge est obtenu auprès de la mairie en tant que résident.

Dans le cas des plus grandes villes  (et métropoles), TEMLAB pense que la recharge des véhicules la nuit pour les concitoyens doit être résolu en créant des zones dédiés (et fermés) par quartier avec le même principe de gestion (à savoir par badge pour l’accès). Cette zone est exclusivement équipée du concept de recharge mutualisée et partagée MANY. Cela évite d’installer des équipements dans les rues étroites des centres villes et d’avoir alors l’ensemble des équipements de recharge réunis au même endroit.

Les parkings en centre-ville vont avoir un rôle majeur pour répondre à ces usages de la recharge des citoyens sans garage. C’est aussi à eux de réfléchir à des zones dédiées de recharge dans leur parking.